Confluence 3.3 s’annonce très séduisant – et bien d’autres informations sur « confluence roadmap »

L’Éditeur Atlassian nous annonce de bonnes nouvelles concernant la feuille de route de Confluence Wiki (premier wiki d’entreprise). Fort de sa position de leader et certainement riche d’une extraordinaire masse d’informations, de feedbacks et de propositions de la part de ses utilisateurs, le produit s’annonce encore plus prometteur pour les prochaines versions (3.3 et suivantes)

Tout d’abord quelques mots et chiffres à propos de confluence.

Utilisé par plus de 25 000 clients (Et oui vous avez bien lu, le chiffre est bon : 25 000 clients dans le monde !! dont 9100 dans l’univers académique, 14400 entreprises et 1600 projets open source). Confluence ne cesse de se démarquer comme le meilleur moteur wiki – et bien plus d’ailleurs car aujourd’hui c’est aussi une plateforme de blogging et de social networking  en entreprise (« twitter like »).

Confluence c’est aussi un écosystème. Aujourd’hui plus de 260 plugins additionnels sont disponibles sur la place du marché « Atlassian Repository ». L’extrême variété de ces modules additionnels, témoigne de la flexibilité du produit et de ses multiples usages collaboratifs, en intranet ou en extranet (Bases de connaissances, Documentation, Espaces de travail, Gestion de projet, Veille, etc.). On y trouve :

Le produit se caractérise aussi par une fréquence de mise à jour assez régulière (3 à 4 par an). Il est aujourd’hui en version 3.2.

Pour la toute prochaine version (3.3) Atlassian annonce des améliorations à quatre niveaux :

  • L’éditeur de texte
  • L’intégration encore plus forte entre Confluence – Jira
  • L’administration et les aspects techniques
  • Fonctionnalités diverses

Pour les pressés : voici la vidéo officielle annonçant ces évolutions ainsi que quelques slides  :

Pour en savoir plus :

Éditeur de texte riche


Concernant l’éditeur de texte, Atlassian mise sur trois critères : la rapidité des actions, la simplicité et la richesse. Nous retrouvons ces principes dans les améliorations suivantes :

Autocomplete : l’auto complétion est désormais disponible dans tous les contextes de l’édition d’une page wiki : pour ajouter des liens vers d’autres pages, pour faire appel à des attachements ou aussi pour insérer des macros (widgets). Il suffirait de taper quelques caractères pour que le système reconnaisse la requête, propose et intègre le résultat intelligemment dans le contenu.

Image Browser : pour insérer une image au sein d’une page plus facilement (la liste des images attachées à la page ou à l’espace s’affiche sous forme de vignettes). Cet outil permet aussi d’agrandir / réduire ou éditer certaines propriétés de l’image directement en mode édition de texte riche.

Link Browser : idem que l’image browser, il facilite la création des liens au sein d’un page wiki – vers d’autres pages ou contenus. Il suffirait d’initier la création d’un lien avec la balise « [ » pour que confluence propose une liste de liens… l’auto complétion se charge du reste. Cet outil est complété par un éditeur de propriétés de liens : une sorte de menu contextuel permettant de mettre à jour un lien (délier, aller à la destination du lien, modifier le lien)

Amélioration des tables : Désormais il sera possible d’éditer des tables plus complexes dans confluence. On pourra entre autres fusionner des cellules ou aussi insérer des widgets dans les cellules d’un tableau.

Gestion des macros (widgets) : Jusque là pour effectuer des usages avancés dans des pages wiki, il fallait sacrifier le mode éditeur de texte riche au profit du wiki-markup qui propose bien plus de fonctionnalités et de possibilités de mise en page avec ses balises. Grâce au macro browser, disponible dans l’éditeur de texte riche depuis la version 3.0, cette tâche s’est considérablement simplifiée. Aujourd’hui Atlassian ajoute une amélioration supplémentaire quand à l’affichage des macros en mode édition.

Drag & drop : le glisser – copier est désormais fonctionnel – toujours en mode édition de texte riche, un utilisateur peut sélectionner ses pièces jointes diverses (ppt, doc, images). Ces dernières seront attachées à la page et affichées dans le contenu de manière transparente (par exemple inclure une présentation dans une page wiki). L’éditeur effectue ainsi plusieurs opérations en une : attacher le document à la page, faire appel aux widget d’affichage correspondant et l’inclure dans le contenu.

Barre d’éditeur omniprésente : très pratique quand on édite de longues pages – la barre de l’éditeur reste toujours apparente même si on fait un scroll avec la souris pour parcourir la page wiki.

Touches raccourcies : pour les utilisateurs avancés, plusieurs actions raccourcies par des combinaisons de touches clavier.

Drafts : Une dernière petite amélioration (pratique quand même) permettant de sauvegarder une page wiki en tant que draft (ébauche).

Au niveau technique, Atlassian profite de ces améliorations pour  stabiliser davantage le cœur de l’éditeur de texte et garantir plus de transparence dans les transitions d’un mode d’édition vers un autre (du texte riche vers le wiki markup ou vice versa). A terme, un seul éditeur « all – in – one » serait disponible. Il promet :

  • Plus de stabilité
  • XHTML back end
  • une interface beaucoup plus intuitive
  • nouvelle barre d’outil optimisée

Intégration Confluence – Jira


Jira, pour ceux qui ne le connaissent pas, est le defect tracker ou outil de suivi des demande d’Atlassian. C’est sans doute le produit phare de l’éditeur. D’après ce dernier près de 75% des clients utilisent les deux produits en même temps (confluence et jira). Le cas d’usage le plus fréquent est celui de la gestion de cycle de vie logiciel :

  • JIRA : l’outil de gestion du projet logiciel (tâches, composants, versions, defects, évolutions etc)
  • Confluence : la base de connaissance et de documentation du logiciel

Ce paragraphe intéresse donc en premier lieu les utilisateurs des deux produits. Ces derniers pourront, grâce à Open Social API,intégrer des widgets d’un produit vers un autre :

  • dans Jira on peut afficher le fil d’activité d’un espace wiki, suivre une page en particulier, un menu de navigation rapide dans un espace wiki à partir de Jira, voir même intégrer entièrement la page wiki dans le dashboard Jira : cela rendra possible de nouveaux usages nécessitants un couplage fort entre la tâche (dans jira) et les documents qui lui sont associés (dans confluence)
  • dans confluence et toujours via les widgets (Open Social) il est possible de suivre le flux d’activité d’un projet Jira dans une page wiki, ou aussi d’afficher des statistiques Jira (pie charts ou autres)

Pour les administrateurs


Coté administration, confluence 3.3 promet :

  • Une meilleure intégration LDAP avec le support des groupes et sous groupes (nested groups), l’amélioration des performances et l’interface administrateur
  • Un module de gestion des plugins, amélioré : Universal Plugin Manager offre une interface conviviale afin de faciliter la gestion des plugins au sein de confluence (installation, configuration, vérification de mises à jour, etc)

Fonctionnalités diverses


Enfin pour terminer nous attendons dans la prochaine version :

  • Un  nouveau layout de la partie Blog dans un espace wiki
  • Fonctionnalités de gestion des notifications concernant les billets de blogs et mises à jour du réseau (followers, following)
  • Gestion des watchers d’une pages (savoir qui suit une page)
  • Deux nouveaux thèmes par défaut : orientés base de connaissance et espace personnel
  • Support de Sahrepoint 2010 (grâce au connecteur confluence – sharepoint)

Voilà pour ce rapide tour d’horizon – à très bientôt à propos des nouveautés confluence.

29
juin 2010
AUTEUR
POSTÉ DANS Technologies
DISCUSSION 2 Comments
TAGS

2 Responses to : Confluence 3.3 s’annonce très séduisant – et bien d’autres informations sur « confluence roadmap »

  1. LEPAPE Alain says:

    Je gere les fiches de test d’une application avec Confluence
    Je veux gerer des bugs avec jira ; Lorsque je saisis une bug, je veux lier a la bug, la ou les fiches de test qui ont permis de decouvrir la bug; comme ca, le debugueur qui « lit » une bug sur jira a acces immediatemment a la fiche de test ayant permis de detecter la bug

    Comment fait on ?

  2. ali ouni says:

    Bonjour Alain,

    Vous pouvez poster vos questions techniques sur l’intégration confluence / jira à Jean [point] delaulanie AT spectrumgroupe [point] fr.

    Merci.

    Ali.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>