Microblogging vs Blogging quels impacts sur les usages – 2/2

C’est la suite de mon dernier billet sur le microblogging et ses impacts potentiels sur les usages dans le spectre des médias sociaux. J’ai évoqué le positionnement différent mais complémentaire de ce média par rapport aux autres technologies web 2.0 et en particulier vis à vis du blog, où on constate que le microblogging est plus immédiat (plus en temps réel) et qu’il contribue à augmenter l’audience des blogs.
En contre partie le blog est le support des réflexions approfondies. C’est un des principaux points d’atterrissage des tweets (cf. schéma).
Je propose dans ce billet de comprendre ce qui a changé dans les usages des blogs au sens large, ainsi qu’une lecture de ces évolutions du point de vue des utilisations professionnelles.

Découvrez donc comment cette réflexion de positionnement entre deux médias sociaux nous emmène à considérer l’ensemble des usages 2.0 des marques et à re concevoir la plateforme corporate 2.0 des entreprises…

Quelques observations

Il s’agit plutôt d’une lecture qui s’appuie sur des observations et sur un avis personnel, loin d’être affirmatif, sur le positionnement des usages du micorblooging vis à vis du blogging classique. Ces observations ne manquent pas également de questionnements. Cela ne relève donc pas de l’analyse statistique exhaustive.

La première chose que l’on peut remarquer sur l’aspect fonctionnel des blogs est la mise en avant, plutôt importante, des fonctions de partage de billets (type « share this » et plus particulièrement « Tweet this ») qui consistent à relayer un article vers d’autres médias. Certains blogs mettent cette fonctionnalité plus en avant que celle des commentaires. On observe donc une évolution au niveau des objectifs de certains blogs où la masse du lectorat est aussi importante que les interactions avec la partie « intéressée » de ce dernier.

blogmicroblog1

La publication d’un Tweet correspondant à un nouveau billet devient aujourd’hui une pratique courante des auteurs. Encore une fois l’intérêt de cet usage est de diffuser plus largement ses réflexions et d’augmenter son audience… Peut être pour revenir aux origines du blogging et avoir le maximum de commentaires en retour, mais je ne crois pas que cette cible est vraiment atteinte.

De point de vue quantitatif, 10 voir 20 Tweets contre 1 commentaire par billet est un rapport très réaliste entre les deux modes d’interactions (des fois beaucoup plus).

blogmicroblog3

Effectivement, et toujours du point de vue quantitatif, on constate que le volume des commentaires est en chute sur plusieurs blogs. Twitter est en partie responsable, bien que ceci est surprenant, dans la mesure où un Tweet n’est pas un commentaire, donc à priori l’un ne doit pas remplacer l’autre ! La seule explication que je trouve est la course en avant vers le personal branding : toujours tweeter plus et relayer le maximum d’informations pour augmenter ses statistiques propres (?)
Cependant certains blogs connus n’ont pas intégré la fonction « Tweet this ». Et cela, à mon avis afin de préserver les interactions et les vrais feedbacks des lecteurs.

blogmicroblog2

Nous remarquons donc au fil de ces quelques observations que Twitter a visiblement impacté les usages des blogs et plus particulièrement aux niveaux des objectifs et la stratégie de communication de l’auteur ainsi qu’au niveau de l’interaction avec le lecteur.

En guise de conclusion, je constate qu’au delà des complémentarités des deux médias, leur coexistence et interaction a permis de mettre en évidence différentes attentes des auteurs et différents profils de lecteurs : ceux qui apportent des idées et contribuent à la réflexion et ceux qui contribuent à sa diffusion.

Microblogs, Blogs et Marques

Si l’on aborde le point de vue des marques (entreprises ou organisations au sens large), l’arrivée de nouveaux médias sociaux a certainement entrainé des évolutions dans leurs stratégies 2.0.

Facilité de lancement du média

Tout d’abord, je pense que les marques adhèrent plus facilement à Twitter plutôt qu’aux blogs. Cela s’explique surtout par le point de vue « barrière à l’entrée ». Démarrer un blog d’entreprise, revient à priori plus cher (quoique c’est pas cher du tout !) et plus contraignant que démarrer un compte Twitter.

Effort de maintenance du média

On entend dire qu’une marque « dépense (à priori) moins de temps et d’énergie sur Twitter que sur un blog ». Là je pense qu’il y a erreur, car si la remarque est vraie concernant le lancement du média, elle n’est pas du tout valable quand il s’agit des efforts de maintenance et d’alimentation du média.
Sur Twitter la marque se doit d’être toujours présente et active de manière quasi quotidienne, c’est le rythme à suivre dans ce type de plateformes. En revanche l’attente, sur un blog est moins forte sur l’aspect réactivité mais plus sur l’aspect contenu. Au final, je pense que l’effort est le même.

Microblogs ou blogs corpo ?

Selon les objectifs et la cible de lecteurs à atteindre, la marque peut se positionner sur l’un ou l’autre ou les deux types de médias.

  • Twitter :
  • Pour promouvoir la marque, ses évènements, ses produits et services.
  • Pour toucher directement les clients et engager des conversations avec eux.
  • Pour suivre ce qui se dit à propos de la marque et faire de la veille d’image.
  • Blog :
  • Pour construire des réflexions poussées.
  • Pour communiquer, argumenter et engager des débats.

Évolutions des blogs ? Ou voir plus large ?

J’ai cité dans le billet précédent des liens vers des réflexions sur ce que vont devenir les blogs… Avec un peu du recul, je pense qu’ils resteront avant tout des blogs :-) , comme tribune d’expression et de communication de la marque.
En revanche avec la multiplication des plateformes et des usages, il est plus pertinent et probable que la marque envisage une plateforme globale 2.0 où l’usage du blog est enrichi par d’autres, toujours au sein d’une même plateforme. Je pense que plusieurs pistes sont prometteuses :

  • Le web TV ce qui veut dire substitution de certains contenus écrits par des vidéos ou enregistrements. Dans ce cas la plateforme blog agrègera les liens vers les contenus multimédias de la marques qui sont dans Youtube, Dailymotion ou autres supports.
  • Le lifestream ce qui veut dire l’ajout d’un flux de signaux provenant des plateformes de conversation où la marque est présente et active
  • Le réseau social entreprise – clients permettant de capter les profils des lecteurs et de les mettre en relation pour engager encore plus les conversations
  • Le lieu de feedback en intégrant des usages de questions / réponses moyenant les forums et les nouvelles plateformes comme feedback 2.0

En gros des blogs, twitters, vidéo, liens, feedbacks, pour évoluer vers une plateforme sociale 2.0 de la marque.

corporate plateforme 2.0

blogs, microblogs, et services 2.0 ... vers la "corporate 2.0 platform"

14
fév 2010
AUTEUR
POSTÉ DANS Réflexions Tendances
DISCUSSION 0 Comments
TAGS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>